Les KPI : nouvel atout des directions juridiques

30 OCTOBRE 2019

Traditionnellement attendus sur des enjeux réglementaires, les directeurs juridiques sont face à de nouvelles exigences. Leur place dans l’entreprise se réinvente et il leur est demandé de devenir des business partners.

La direction juridique a désormais une place affirmée dans l’entreprise et est partie prenante des décisions stratégiques. C’est une position courante pour les départements commerciaux ou marketing mais qui l’est beaucoup moins pour les juristes. Aujourd’hui, on attend d’eux qu’ils soient en mesure de contribuer à la croissance de l’entreprise tout en justifiant de leur valeur ajoutée. Mais comment démontrer sa plus-value ? Réponse dans cet article.


kpi-atout-directions-juridiques

Pourquoi mesurer la performance de sa direction juridique ?

Au même titre que les fonctions “business” de l’entreprise qui ont pour habitude de mesurer toutes leurs actions, les juristes vont devoir définir des indicateurs de mesure : des “KPI” (pour "key performance indicator"). Ce sont des critères utilisés pour déterminer la performance d’une organisation.

Effrayants au premier abord, ces indicateurs sont souvent considérés, à tort, comme des outils de surveillance et/ou inadaptés à la typologie de la fonction juridique. Cependant, lorsqu’ils sont correctement mis en place, les KPI s'avèrent être de véritables atouts pour la direction juridique.

Ces indicateurs mettent en lumière l’activité des professionnels et surtout les bénéfices qu’ils apportent à l’entreprise. Ils permettent de mesurer la performance d’un département et son adéquation avec l’entreprise, pour orienter les actions dans un objectif d’accomplissement de la stratégie. Sans ces données, il est difficile pour les différents départements de l’entreprise d’évaluer l’impact business de la direction juridique.

Définir des KPI en fonction de ses objectifs

Comme dans tout projet qu’on veut fiable et efficace, il faut commencer par fixer des objectifs. Pour y parvenir, l’initiateur du projet doit se demander pour quelle(s) raison(s) il cherche à évaluer et mesurer l’activité du département juridique. Il faut être en mesure de faire parler les chiffres après les avoir obtenus, en les mettant en lumière par rapport aux objectifs de l’entreprise.

Interrogez-vous sur les destinataires et sur le(s) message(s) à délivrer avec ces indicateurs de performance. Les données seront différentes en fonction de l’angle de mesure et du public auquel on s’adresse. Exemple : les attentes de la direction générale et celles du marketing ne sont pas les mêmes.

Fixez vos objectifs par rapport à la stratégie de l’entreprise :

  • Rentabilité des missions
  • Productivité des équipes
  • Performance des actions
  • Cohérence entre le département juridique et l’entreprise


#1 Des KPI pour évaluer la performance de son activité

Révélez la fonction stratégique de votre direction juridique.

Sur quels critères s’appuyer pour évaluer la performance des missions ?

  • Le pourcentage d’avancement d’un projet
  • Le nombre de contrats rédigés
  • Le nombre de contrats négociés
  • Le nombre de contentieux gérés par la direction juridique
  • La différence entre le montant exigé en cas de contentieux et celui auquel l’entreprise est réellement condamnée
  • Les transactions négociées
  • ...

Cette liste (non exhaustive) d’indicateurs viendra mettre en lumière l’activité du département juridique ainsi que ses conséquences financières pour l’entreprise.

Vous risquez d’être surpris ! En dégageant ces chiffres, vous vous rendrez compte que, contrairement aux idées reçues, la direction juridique n’est pas qu’un centre de coût. Elle peut même être source de profit ! L’objectif n’est pas d’en faire un foyer d’enrichissement mais de révéler son potentiel stratégique.

Conseil : Evitez de vous baser sur des chiffres bruts. Les taux vous permettront d’être encore plus parlant et juste. Croisez vos données avec d’autres critères, qui n’ont pas forcément à être quantitatifs. Exemple : le niveau de difficulté d’un projet, les contraintes réglementaires...

#2 Des KPI pour mettre en valeur le travail de son équipe

En dehors d’un enjeu de performance, il y a un enjeu managérial. Les KPI vont devenir le tableau de bord de votre équipe juridique permettant de mesurer leur activité quotidienne.

Avec des données chiffrées, vous pilotez votre département et son adéquation avec l’activité de l’entreprise. Cela vous offre une vision d’ensemble sur l’avancement de vos projets et leur état de santé. L’objectif n’est pas de tracker l’activité de vos collaborateurs mais de mettre en avant leur travail ou d’identifier avec eux les points de douleur. Connaître le temps passé sur un projet est essentiel pour fixer des objectifs et coordonner son équipe.

Cependant, en raison de la nature de l’activité du juriste, il est essentiel de ne pas se cantonner à des critères chiffrés ! Les critères quantitatifs ne permettent pas de révéler pleinement la performance de la direction juridique. Les KPI doivent être mis en perspective avec des critères qualitatifs.

L’expertise métier et les soft skills (compétences humaines) ne se mesurent pas. Interrogez vos opérationnels sur leur niveau de satisfaction dans leur collaboration avec les juristes : rendent-ils l’information accessible ? Sont-ils suffisamment réactifs ? Répondent-ils à vos demandes ?

En croisant ces différents indicateurs, vous aurez une idée du taux d’occupation de vos équipes et de la répartition des tâches. Cela vous aidera dans le pilotage de votre département et dans la valorisation de leur activité.

Mettre en place des KPI : quels bénéfices pour l’entreprise ?

Les KPI mis en place en bonne intelligence vous aideront à transmettre un message clair et juste. Par ces indicateurs, vous rendez accessibles les résultats du département juridique et son importance pour l’entreprise.

Ces données vont également donner lieu à la réalisation d’actions. L’objectif est de dégager des informations et d’en tirer des conséquences aussi bien concernant les équipes que les missions quotidiennes.

💡 Il faut tout de même garder à l’esprit que ce travail de mesure doit être réalisé dans le temps. Il faut avoir des points de comparaison pour rendre ces données efficaces. Laissez le temps à vos indicateurs de maturer et d’entrer en comparaison avec la donnée du mois ou de l’année précédente. Il y aura forcément des évolutions, des variations, qui seront importantes pour votre interprétation finale.

Directeur juridique : une fonction stratégique, qui se doit de rester indépendante

Il est bon de rappeler que ces indicateurs sont propres à l’entreprise et son fonctionnement. En fonction de l’objectif défini, et même de la configuration de l’entreprise, les KPI sont susceptibles de varier et pourront même être interprétés différemment.

Le juriste est aujourd’hui un “facilitateur de business” avec une place stratégique évidente. Cependant, il faut garder à l’esprit que les juristes restent en charge de la sécurité de l’entreprise. Définir des KPI pour sa DJ ne sous-entend pas de faire peser sur elle des exigences de productivité. Le bon juriste n’est pas celui qui exécute toutes ses missions rapidement mais celui qui étudie, recherche et compare avant de donner sa réponse. Il peut parfois être vu comme un frein aux objectifs business mais son rôle est avant tout d’anticiper les risques budgétaires et réglementaires en respectant la politique de l’entreprise. Le juriste doit pouvoir rester libre de ses décisions et initiatives dans le respect de la politique de l'entreprise, tout en étant un acteur stratégique.

Vos rapports d’activités personnalisés dans Hyperlex

Hyperlex propose un module de statistiques dans sa plateforme. En un coup d’oeil vous retrouvez tout l’historique de votre activité contractuelle. C’est là que les legaltech prennent tout leur sens : elles permettent fournissent à la direction juridique les outils pour mesurer et mettre en avant sa valeur.

« On utilise le tableau de bord statistique pour quantifier l’activité et emporter la conviction des décideurs, par exemple pour justifier un recrutement. Les chiffres, c’est ce qu’il y a de plus parlant. »
Benjamin Moutte, Directeur juridique chez Rakuten France, client Hyperlex.

👉 Découvrir le business case Rakuten France x Hyperlex


Véritable tableau de bord statistique, Hyperlex vous permet de suivre l’état d’avancement de vos projets. En plus d’une vision globale, vous offrez à votre direction un véritable indicateur de performance. Suivez, pilotez et sécurisez vos engagements par la synthèse de votre activité et de celle de vos collaborateurs.



Vous souhaitez en savoir plus sur les tableaux de bord Hyperlex ? Demandez une démo !

Découvrez Hyperlex !

Découvrez comment nous pouvons transformer votre travail au quotidien.

Demander une démo
Obtenir la brochure